Introduction historique --- Comment le projet est né ?

Un groupe de personnalités, rassemblé autour de la Chambre Neuchâteloise de commerce et de l’Industrie, c’était réuni à Môtiers le 15 mars 2014 pour lancé un Think Tank de réflexion sur l’avenir de l’industrie, notamment horlogère, dans le canton de Neuchâtel. Ce groupe (nommé canal historique) a en 2015 postulé avec la CNCI pour un projet national PNR d’innovation régional 

Définition --- De quoi parle-t-on ?

L’industrie 4.0 est un concept développé d’abord par les allemands (2013 Foire de Hanovre) puis repris par la Suisse seulement quelques mois après.

Le concept d’industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production. Cette nouvelle industrie s'affirme comme la convergence du numérique (software) avec les produits et objets du monde réel. Les grandes promesses de cette quatrième révolution industrielle sont de séduire les consommateurs avec des produits uniques et personnalisés, et malgré de faibles volumes de fabrication, de maintenir des gains. Ces mêmes consommateurs peuvent ainsi communiquer avec les machines durant les phases de réalisation : ce type de production s'appelle « smart production ». Selon ce principe, dans le contexte de l’automatisation industrielle, cela se caractérise par la mise en œuvre de capteurs (IoT) qui sont les éléments de base pour capté les données (Big Data) véritable carburant de la nouvelle industrie. Les algorithmes notamment de l’intelligence artificielle en seront les moteurs.

Outre les aspects technologiques, cette quatrième révolution industrielle influe sur différents aspects de nos sociétés modernes. De nouveaux enjeux apparaissent au travers de cette nouvelle manière de produire. L'industrie 4.0 touche évidemment l'aspect économique mais a également des impacts sociaux, politiques ou environnementaux. Elle pose la question de l'emploi de millions de salariés à travers le monde. En effet, l'accompagnement des salariés actuels et la formation des futurs salariés sont à prendre en compte. Il semble difficile d'envisager que des millions de travailleurs se retrouvent sans emploi. Plus généralement, il est nécessaire de réfléchir à la place de l'humain dans cette industrie 4.0

Objectifs --- Que vise-t-on ?

Ce projet vise à être innovant dans le fond et la forme.

Sur le fond par l’exploration de concept nouveau lié à la 4ème révolution industrielle. Pour ce faire nous avons fait appel à de nombreux experts pour animer les Ateliers, mais aussi par le truchement d’un voyage « découverte » chaque année en Allemagne, Japon, Chine et USA. Ces voyages nous ont permis de voir par nous-mêmes des avancées technologiques et conceptuels majeurs.

Sur la forme d’une organisation en auto-apprentissage basé sur une sorte d’intelligence collective qui se matérialisait chaque année par la publication d’un livre de qualité ; ce qui n’est pas du tout habituel pour un groupe de travail car cela représente non seulement une grande masse de travail mais surtout la nécessité d’obtenir des résultats communs.

Vision

sous l'effet de l'émergence d'un puissant mouvement de transformation sociétal et entrepreneurial porté par les "écosystèmes numériques" (cf. Uber, Airbnb, Apple Watch (ou plus largement les plateformes d'applications de la montres connectées d'Apple, de Google, ou de Samsung, etc.) mais aussi l'Internet des Objets, la "smart industry" (entièrement numérique et connectée), etc. le secteur secondaire est en pleine révolution.

 

Mission

 La mission serait d'accompagner par la réflexion et la proposition d'actions (Agenda) la transformation des manufactures horlogères (1) et industrielles (2) régionales y compris dans les domaines de la micro-mécanique, du medtech, de la machine-outil, etc. vers ce que l'on appelle déjà l'industrie 4.0.

 
Objectifs

Faire du cœur manufacturier neuchâtelois, un haut lieu de la réflexion suisse aux changements et à la transformation économique et industrielle en cours. Inventer la réflexion industrielle sous forme d'écosystème réflective, parfaire les recommandations aux besoins industriels spécifiques et nouveaux, créer un esprit/une compréhension profonde des forces du changement dans la région neuchâteloise et au-delà tout en proposant des pistes régionales propres.

 

Mise en oeuvre

L'activité se décline sous le mode d'un cercle de réflexion ouvert aux entreprises avec l'élaboration à la fois de propositions stratégiques, de plateformes de développement d'échanges d'informations (rencontre physique et virtuelle) et d'expériences prospectives mais aussi de "fact finding mission" à l'étranger afin d'enrichir le savoir-faire stratégique régional. Les thématiques abordées seront dictées par l'évolution sociétale et technologique.